Paradis du crime : On commence l’année avec 4 homicides

No comments
La nouvelle année vient de commencer il y a à peine 4 jours, et comme le veut la routine, la violence est au rendez-vous.  Alors là, il n’y a pas de doute, cette année se fera sentir lourdement en terme de crimes et de personnes désaxées qui en commettent.  Ca devient de pire en pire, chaque année.  Car, pour éliminer le crime, il faut y en avoir un bouclier contre ceci, des mesures dissuasives.  Or, à Maurice, de dire que la violence est en hausse, est semblable à un discours blasphématoire.
Mais nous y sommes et y en a marre, marre de ce fléau qui s’en prend à notre société timorée, marre de voir des mères assassinées par leurs conjoints et des pères finir en taule.  Que doit on faire pour se débarrasser de cet élan qui ne fait que gagner de l’ampleur ?
D’ores et déjà, il faut s’habituer à l’idée que Maurice est vraisemblablement un paradis, une panacée pour ceux qui se prennent pour des tortionnaires.  La violence, que ce soit physique ou mentale, est mal définie, elle se fait rarement comprendre en société et au niveau national, on prétend qu’elle n’existe pas, voir même, que c’est une condition sine qua non.
5454545
Mais non, ça ne l’est pas.  Surtout quand on lit les récits atroces des personnes qui ont vécu l’enfer.  Ces monstres qui sèment la terreur ne le font pas par simple âpreté  d’esprit, ils ne sont pas accros au sadisme; ils sont comme vous et moi, mis à part qu’ils n’ont jamais appris à contrôler leurs émotions.  Ils se noient là-dedans, ils oublient dès lors que leurs victimes sont comme eux, des êtres humains.
Comment s’y prendre, vous vous demandez?  Cela commence dès l’enfance.  Une éducation humaniste et pacifiste pour faire de vos enfants des êtres humains modèles, afin qu’ils comprennent qu’un sursaut d’émotions n’est pas une clause de guerre.  Déjà apprenez à gérer vos émotions en présence de vos enfants.  Des études montrent chaque année que l’adulte intériorise ses expériences d’enfance et se montre à la hauteur de chaque situation en fonction de celles-ci.
Tout comme le viol est perçu comme l’un des pires crimes que l’on puisse commettre à l’égard d’un être humain, la violence physique est ostensiblement un délit d’une gravité semblable.  Le corps d’un être humain est sacré et tout compte fait, un acte de violence à son égard, relève d’une méchanceté extrême.  Pensez-y avant que vous ne tapiez votre enfant en guise de punition.  Le langage n’a pas évolué pour que vous vous serviez de coups pour instruire vos enfants.  C’est quand on grandit dans la violence, qu’on se sente plus à l’aise en sa présence.
Pas la peine de donner les mêmes conseils aux autorités, ils se moquent carrément des fléaux qui envahissent notre système, aveuglés par leur orgueil.
Ceci dit, commençons au début; une éducation pacifiste, altruiste et humaniste est notre atout principal dans ce combat contre les instincts primaires de l’humanité.
Nous ne sommes pas sortis de la grotte pour y préserver ses vestiges barbares !
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s