Il se brise le pénis en essayant le kama sûtra, l’art sexuel hindou

Aux urgences ce matin, un jeune homme de 23 ans s’est présenté avec un problème assez grave, un pénis disloqué.  Mais cela ne veut pas dire qu’il devrait avoir honte, comme il nous le dit, car plusieurs hommes font face à ce problème, très courant.  Il raconte:

Mo fam ti fer 1 porté kot li fin allonge lor mwa.  Dokter ine dire mwa sa porté la même ki fer plis dimal.  Chaque semaine enta zom passe ladan.  Si mo ti koné zamais mo ti pu fer sa..

Il déplore les tabous sexuels dans notre société pudique à Maurice.

Enta dimun gagne du mal, enceinte, gagne sida parski nu société arriéré.  Dimun encore dir ti baba vini dans avion.  Pays kuma pu développer ?

Atteint d’une douleur inimaginable, il tient à sensibiliser les hommes contre les dangers de certaines positions sexuelles.

Ban porté assizé bien dangereux.  Prend compte.

Après avoir reçu des soins, le jeune homme se dit optimiste pour le futur.

Ban positions ki pas fer du mal c’est levrette et missionnaire.  Kapav essaye ban <<nuvo>> zafer aussi.

%d bloggers like this: